VERS LA FIN DU MONDE ROMAIN ? :

 

FLAVIUS CLAUDIUS JULIANUS dit JULIEN II LE PHILOSOPHE (né en 331, mort en 363). Empereur romain en 360. Il est le neveu de CONSTANTIN Ier. JULIEN II, Caésar en 355, fut proclamé Auguste à Paris en février 360. Après la mort de CONSTANCE II en novembre 361, il resta seul maître de l'Empire. Installé à Antioche au début de 363 où JULIEN II écrivit "le Misopogon" ou de ceux qui sont contre la barbe, car il portait la barbe des philosophes. JULIEN II abjura le christianisme en essayant de créer un syncrétisme païen, et il rétablit le paganisme et la tolérance des cultes, puis tente de briser l’expansion chrétienne. Cette politique échoua et ne survécut pas à l'Empereur qui trouva la mort le 26 juin 363, tué ou assassiné, alors qu'il avait entamé une brillante campagne contre les Perses.

 

FLAVIUS JOVIANUS dit JOVIEN (né en 331, mort en 363). Empereur romain en 363. JOVIEN est né en 331 à Singidunum en Mésie. A la mort de JULIEN, devant l'imminence du danger et l'anarchie grandissante, les chefs de l'armée finirent par tomber d'accord, ce serait à JOVIEN qui commandait la Garde impériale que reviendrait l'honneur d'assumer la lourde succession de JULIEN. Donc JOVIEN succède à JULIEN II le 27 juin 363. JOVIEN est chrétien, restaure les privilèges de l’Eglise, se rallie au credo de Nicée et abolit les édits antichrétiens de JULIEN. JOVIEN signe la paix avec le roi Sassanide, Sapor II (309-379) mais JOVIEN doit abandonner Nisibe, Singara et une partie de l'Arménie. JOVIEN ramena les restes de l'armée vers la Syrie en abandonnant définitivement les provinces à l'est du Tigre et arrive à Antioche en octobre 363. Il revêt son premier consulat le 1er janvier 364 en compagnie de son fils FLAVIUS VARRONIANUS, un enfant. JOVIEN meurt asphyxié par un brasero le 17 février 363 à Dadastana, petite bourgade située entre Nicée et Ancyre. Le 26 février suivant, VALENTINIEN Ier est proclamé Auguste.

 

FLAVIUS VALENTINIANUS dit VALENTINIEN Ier (né en 321, mort en 375). Empereur romain d'Occident en 364. Il était le fils d'un gouverneur d'Afrique du Nord du nom de GRATIEN. Officier de la garde sous les Empereurs JULIEN II et JOVIEN, VALENTINIEN Ier fut proclamé Empereur par l'armée à la mort de JOVIEN, le 26 février 364. VALENTINIEN Ier était un homme cruel, coléreux et sanguinaire. Il s'établit à Trèves, et s'associa à son frère VALENS (28 mars 364) qu'il chargea de défendre l'Orient. Plus tard, en 367, il nomma co-empereur son fils GRATIEN, âgé de 9 ans. En 368, avec l'aide du général THEODOSE, il repoussa les Pictes et les Scots en Écosse tandis qu'en Afrique, les Maures étaient rejetés vers le Sahara entre 372 et 374. Dans les Balkans, VALENTINIEN Ier vaincra, mais au prix de très dures campagnes, les Quades et les Sarmates, puis il renforça le limes du Rhin (frontière fortifiée) contre les invasions des Alamans. Il mourut d'une crise cardiaque le 17 novembre 375.

 

FLAVIUS VALENS dit VALENS (né en 328, mort en 378). Empereur romain d'Orient en 364. Le 28 mars 264, l'Empereur VALENTINIEN Ier associa son frère VALENS à l'Empire. Il lui confia le gouvernement de l'Orient. VALENS dut d'abord faire face à l'usurpateur PROCOPE. VALENS après 9 mois de lutte, réussit à le capturer et le fit exécuter le 28 mai 366. De 367 à 369, les généraux ATHANARIC et VICTOR menèrent sur ordre de VALENS, une guerre défensive contre les Goths qui menaçaient la frontière du Danube. Ensuite, VALENS résida pendant 5 ans à Antioche, surveillant ainsi l'ennemi Perse qui, sous couvert du traité signé par JOVIEN, était en train d'occuper l'Arménie. En 376, les Goths demandèrent la protection de l'Empereur. Menacés par les Huns, ils sollicitaient l'autorisation de s'installer de l'autre côté du Danube, protégé par le fleuve et par les puissantes armées romaines. VALENS leur accorda cet asile : il les autorisa à s'installer en territoire romain à condition de remettre leurs armes et de livrer leurs enfants comme otages. Les Goths, s'installèrent donc sur la rive romaine du Danube, mais ils refusèrent de se défaire de leurs armes. Les fonctionnaires romains, tous plus corrompus les uns que les autres, fermèrent les yeux sur cette violation de la plus importante des clauses du traité. Les Goths, réduits à la famine, à l'esclavage, et à la prostitution, assaillirent alors les garnisons du Danube, leurs infligèrent de cuisantes défaites, puis s'enfoncèrent plus profondément en territoire romain. En 377, ils mettaient le siège devant la ville d'Andrinople, à quelques kilomètres de Constantinople. VALENS prit donc les armes, et au début, les opérations militaires se déroulèrent au mieux. Mais en 378, lorsque VALENS voulut en finir dans la plaine d'Andrinople, les cavaliers romains prirent la fuite devant les charges furieuses des Goths. L'infanterie romaine, livrée à elle-même fut massacrée et VALENS fut tué lors des combats, le 9 août 378. Empereur timoré, soupçonneux et volontiers cruel, VALENS persécuta les païens. Il voulait briser tous les nostalgiques de JULIEN II. D'abord partisan de la tolérance à l'égard des différentes sectes chrétiennes, VALENS sera endoctriné et fanatisé par des prêtres ariens et deviendra, à la fin de son règne, un ardent partisan d'Arius.

 

PROCOPIUS dit PROCOPE (né en ?, mort en 366). Empereur romain en 365. PROCOPE est un cousin de JULIEN II qui lui avait promis l'Empire en cas de décès. Après la mort de JULIEN II et après s'être soumis à l'Empereur JOVIEN, PROCOPE s'était retiré en Cappadoce. VALENS et VALENTINIEN Ier, qui se méfiaient de lui, tentèrent d'éliminer ce prétendant potentiel au trône, mais PROCOPE échappa aux tueurs des deux Empereurs et se cacha quelque temps sur les rives de la Mer Noire. En 365, il revint à Constantinople. Là, des légionnaires gaulois, vétérans de JULIEN II, embrassèrent sa cause et le proclamèrent Empereur. A ce moment, VALENS que sa cruauté et sa rapacité avaient rendu impopulaire, se trouvait en Mésopotamie, occupé à repousser une incursion Perse. PROCOPE put donc facilement s'emparer de Constantinople et rallier à sa cause les légions stationnées dans les Balkans, ainsi que ses anciens hôtes, les Goths de la Mer Noire. Bien conseillé par ses ministres, VALENS commença par faire un geste en faveur des mécontents : il rétablit dans ses fonctions SALLUSTE, un ancien ministre de JULIEN II, très populaire et très compétent, mais qu'il avait destitué dès son accession au pouvoir. Le retour aux affaires de cet honnête homme, de ce collaborateur et ami de JULIEN II, suffit à rallier à la cause de VALENS tous les hésitants ainsi que tous ceux qui n'avaient embrassé la cause de PROCOPE que par nostalgie du dernier Empereur. Manquant dorénavant de partisans, PROCOPE fut vaincu dans deux combats, mais il réussit à s'enfuir. Toutefois il fut trahi par ses anciens partisans et livré à VALENS qui le fit exécuter le 28 mai 366.

 

FLAVIUS GRATIANUS dit GRATIEN (né en 359, mort en 383). Empereur romain d'Occident en 375. Né le 18 avril 359, GRATIEN fut formé par le poète AUSONE et associé à l'Empire par son père VALENTINIEN Ier, alors qu'il était âgé de 8 ans. Le 17 novembre 376, lorsque meurt VALENTINIEN Ier, GRATIEN n'était pas à ses cotés et résidait à Trèves. Profitant de son absence, les chefs militaires romains préférèrent proclamer VALENTINIEN II, le plus jeune fils du défunt Empereur, âgé de 4 ans et qui ne pourrait jamais constituer un obstacle à leurs ambitions. GRATIEN n'étant pas en position de force, il accepta le choix de l'armée et instaura que lui, GRATIEN, gouvernerait et protégerait les Gaules, la Bretagne et l'Espagne, tandis que son frère résiderait en Italie, une province moins exposée. GRATIEN fit supprimer en 378 de la salle du Sénat la statue de la Victoire, référence païenne à ses yeux. GRATIEN marque la fin du paganisme comme religion d’État. En 378, GRATIEN tenta de porter secours à son oncle VALENS, qui était menacé par la rébellion des Goths, mais il fut retardé par une incursion des Alamans qui avaient franchi le Rhin pour ravager les provinces gauloises. GRATIEN écrasa les Germains aux environs de Colmar, mais cette campagne militaire lui fit perdre un temps précieux, car entre temps, l'armée romaine d'Orient avait été battue à Andrinople et VALENS avait trouvé la mort dans la bataille. La partie orientale de l'Empire, sans chef et presque sans défense, était à la merci des Goths. GRATIEN confia le trône d'Orient à THEODOSE Ier, un militaire espagnol dont le père, le général THEODOSE qui servit dans l'armée de VALENTINIEN Ier, s'était illustré en Grande-Bretagne. GRATIEN revint en Gaule où il aimait passer sont temps à chasser. Or, malgré la victoire de Colmar, toutes les provinces occidentales de l'Empire romain restaient menacées par les incursions de peuplades germaniques, car les Huns, en envahissant leurs territoires d'Europe centrale, poussaient devant eux les Germains. Un peu partout dans l'Empire, les soldats, en majorité d'origine germanique, se mirent à murmurer contre GRATIEN qui négligeait de les récompenser de leurs peines pour accorder toutes ses faveurs à des archers asiatiques dont il appréciait l'habileté et dont il avait fait sa garde personnelle. Ce furent les légions de Grande-Bretagne qui prirent l'initiative de la révolte. Elles proclamèrent Empereur leur commandant en chef MAXIME. L'usurpateur arma une flotte et envahit la Gaule où toutes les forces de GRATIEN se rallièrent aussitôt à lui avec enthousiasme. GRATIEN s'enfuit précipitamment de Paris, accompagné de quelques fidèles soldats de sa garde, et fut rattrapé dans la ville de Lyon où GRATIEN fut assassiné par les soldats de MAXIME, le 25 août 383.

 

FLAVIUS VALENTINIANUS dit VALENTINIEN II (né en 371, mort en 392). Empereur romain d'Occident en 375. Ils est le plus jeune fils de VALENTINIEN Ier. Il sera tenu dans une position subordonnée à VALENS et GRATIEN. VALENTINIEN II fut proclamé Auguste à l'âge de 4 ans. Après l'usurpation de MAXIME et la mort de GRATIEN le 25 août 283, VALENTINIEN II, demeura le seul Empereur légitime d'Occident. Cependant, bien qu'il fût l'assassin de GRATIEN, MAXIME put se faire reconnaître par THEODOSE Ier, qui était bien trop occupé par sa guerre contre les Goths pour venger l'assassinat de son collègue occidental. Cette paix précaire assura à MAXIME la libre possession de la Grande-Bretagne, des Gaules et de l'Espagne. VALENTINIEN II garda l'Italie et l'Afrique du Nord. Il n'avait encore que 12 ans et ce fut sa mère JUSTINE qui gouverna l'Empire à sa place. JUSTINE était une adepte d'Arius et elle entra vite en conflit avec l'évêque AMBROISE DE MILAN, farouche partisan de l'orthodoxie. Après une tentative d'assassinat ratée contre l'évêque, JUSTINE promulgua un édit de tolérance qui mettait ariens et catholiques à égalité mais cela fut un échec, aussi JUSTINE condamna AMBROISE DE MILAN à l'exil mais il refusa de quitter son siège épiscopal et continuait à haranguer ses fidèles. MAXIME décida de profiter de ce conflit, et feignant la plus stricte orthodoxie et fort du soutien des partisans d'AMBROISE DE MILAN, il envahit l'Italie en 387. VALENTINIEN II et JUSTINE s'enfuirent en Orient afin de demander justice à l'Empereur THEODOSE Ier. Étant catholique, THEODOSE Ier posa comme seule condition l'abandon de leurs croyances hérétiques et il s'engagea à rétablir VALENTINIEN II sur son trône. Au printemps 388, THEODOSE Ier ayant rassemblé toutes les forces de l'Orient, tant romaines que barbares, attaqua l'usurpateur MAXIME. Deux mois suffirent à abattre l'assassin de GRATIEN. Sur la Save, affluent du Danube, les cavaliers Alains, Huns et Goths de THEODOSE Ier eurent raison des Germains et des Gaulois de MAXIME. L'usurpateur s'enfuit du champ de bataille, voulut se réfugier dans la place forte d'Aquilée, mais fut livré à l'empereur d'Orient qui le fit exécuter en Août 388. THEODOSE Ier pénétra en triomphateur à Milan et rétablit VALENTINIEN II dans ses fonctions impériales. L'évêque AMBROISE DE MILAN qui avait évité de soutenir MAXIME, ne fut pas inquiété. JUSTINE mourut dès son retour en Italie et VALENTINIEN II fut mis sous la tutelle du général Franc ARBOGAST qui s'ingénia à isoler VALENTINIEN II, devenu alors prisonnier de sa propre cour installée à Vienne, en Gaule. Le 15 mai 392, on retrouva VALENTINIEN II mort dans sa chambre, et ARBOGAST voulut faire croire au suicide...

 

FLAVIUS THEODOSIUS dit THEODOSE Ier (né en 347, mort en 395). Empereur romain d'Orient en 379. THEODOSE Ier a 2 fils HONORIUS et ARCADIUS qui sont sous la tutelle de STILICON. THEODOSE Ier, d'origine espagnole, est le fils du général THEODOSE servant dans l'armée de VALENTINIEN Ier et qui fut injustement exécuté en 375 pour trahison. Après la disparition de VALENS à Andrinople en 378, GRATIEN le choisit pour le seconder, lui donne le titre d'Auguste en 379 et lui confia le gouvernement de l'Orient. Le 27 février 380, par l'édit de Thessalonique, THEODOSE Ier pour la 1ere fois, reconnaît de manière officielle la primauté romaine. Farouche partisan des thèses du concile de Nicée, THEODOSE Ier imposa autoritairement les canons nicéens et combattit systématiquement l'arianisme. À peine arrivé dans sa capitale de Constantinople, il convoqua le patriarche arien et le somma de choisir entre une conversion à l'orthodoxie et l'exil, solution qui fut adoptée par le prélat. THEODOSE Ier qui venait tout juste d'être baptisé, intronisa alors GREGOIRE DE NAZIANCE, un chrétien fanatique, à la place de l'évêque exilé. Ensuite, THEODOSE Ier envoya l'armée soumettre tous les ariens sous peine de mort. Les églises hérétiques furent détruites ainsi que les livres sacrés. En 381, pour célébrer le triomphe de l'orthodoxie nicéenne, THEODOSE Ier convoqua à Constantinople (sans l'accord du pape) un concile œcuménique qui confirma le dogme de Nicée et reconnut, la suprématie du pontife romain tout en accordant une primauté d'honneur au patriarche de Constantinople. THEODOSE Ier assurait ainsi l'unité religieuse de l'Empire en donnant la primauté au Pape d'Occident et non à l'évêque de Constantinople. En 15 années de règne, THEODOSE Ier allait promulguer pas moins de 15 édits de persécution des hérétiques, au rythme de 1 édit par an. En 382, la situation militaire de l'Empire romain d'Orient était rétablie. Refusant toute grande bataille, THEODOSE Ier profita habilement des discordes qui naquirent entre les envahisseurs Goths après la mort de leur chef ATHANARIC pour contenir l'ennemi, dressant les tribus les unes contre les autres, achetant la retraite des barbares plus hostiles et incorporant d'autres hordes à sa propre armée. En 383, THEODOSE Ier éleva son fils ARCADIUS âgé de 3 ans, à la dignité d'Auguste. THEODOSE Ier dut faire face à l'usurpation de MAXIME entre 383 et 388. THEODOSE Ier rétablit VALENTINIEN II sur son trône en 388, et ayant envoyé Valentinien II en Gaule, THEODOSE Ier se réserva l'administration de l'Italie et séjourna à Milan. THEODOSE Ier renforça ses lois à l'encontre des hérétiques. En 390, il publia un édit qui interdisait définitivement le culte des dieux dans tout l'Empire romain. Dans tout l'Empire, la haine des Chrétiens pour l'ancienne civilisation se manifesta et permit de remplir le trésor épiscopal. La magnifique bibliothèque d'Alexandrie fut pillée et tous ses livres brûlés. A Rome, à l'instigation du Pape SIRICE, THEODOSE Ier imposa un serment solennel aux sénateurs romains, qui devaient renoncer à Jupiter et jurer fidélité au Christ. Le 15 mai 392, le chef des armées romaines d'Occident, le général ARBOGAST assassina VALENTINIEN II, auquel THEODOSE Ier avait abandonné le gouvernement des Gaules. ARBOGAST fit proclamer EUGENE, qui lui aussi, était païen. Confrontés à l'hostilité de THEODOSE Ier, le général ARBOGAST et EUGENE n'eurent d'autre recours que de s'appuyer sur le parti païen. En 392, la restauration du culte des anciens dieux fut proclamée à Rome. Mais les armées de THEODOSE Ier composées de barbares Goths, écrasèrent les franco-romains d'ARBOGAST et d'EUGENE à Aquilée, en 394. Le général ARBOGAST vaincu préféra se suicider, tandis qu' EUGENE, livré à THEODOSE Ier, eut la tête tranchée sur ordre de l'Empereur vainqueur. THEODOSE Ier avait une dernière fois, rétabli l'unité de l'Empire romain. Il mourut le 17 janvier 394, son héritage sera partagé entre ses deux fils HONORIUS pour l'Occident et ARCADIUS pour l'Orient.

 

MAGNUS MAXIMUS dit MAXIME (né en ?, mort en 388). Empereur romain en 383. Il a un fils VICTOR. En 383, un peu partout dans l'Empire, les soldats, en majorité d'origine germanique, se mirent à murmurer contre GRATIEN qui négligeait de les récompenser de leurs peines pour accorder toutes ses faveurs à des archers asiatiques dont il appréciait l'habileté et dont il avait fait sa garde personnelle. Ce furent les légions de Grande-Bretagne qui prirent l'initiative de la révolte. Elles proclamèrent Empereur leur commandant en chef MAXIME. L'usurpateur arma une flotte et envahit la Gaule où toutes les forces de GRATIEN se rallièrent aussitôt à lui avec enthousiasme. GRATIEN s'enfuit précipitamment de Paris, accompagné de quelques fidèles soldats de sa garde, et fut rattrapé dans la ville de Lyon où GRATIEN fut assassiné par les soldats de MAXIME, le 25 août 383. Seul l'Empereur VALENTINIEN II demeurait alors comme Empereur légitime d'Occident. Cependant, bien qu'il fût l'assassin de GRATIEN, MAXIME put se faire reconnaître par THEODOSE Ier, qui était bien trop occupé par sa guerre contre les Goths pour venger l'assassinat de son collègue occidental. Cette paix précaire assura à MAXIME la libre possession de la Grande-Bretagne, des Gaules et de l'Espagne. VALENTINIEN II garda l'Italie et l'Afrique du Nord. Il n'avait encore que 12 ans et ce fut sa mère JUSTINE qui gouverna l'Empire à sa place. MAXIME décida de profiter du conflit entre JUSTINE et AMBROISE DE MILAN, et feignant la plus stricte orthodoxie et fort du soutien des partisans d'AMBROISE DE MILAN, il envahit l'Italie en 387. VALENTINIEN II et JUSTINE s'enfuirent en Orient afin de demander justice à l'Empereur THEODOSE Ier, qui s'engagea à rétablir VALENTINIEN II sur son trône. Au printemps 388, THEODOSE Ier ayant rassemblé toutes les forces de l'Orient, tant romaines que barbares, attaqua l'usurpateur MAXIME. Deux mois suffirent à abattre l'assassin de GRATIEN. Sur la Save, affluent du Danube, les cavaliers Alains, Huns et Goths de THEODOSE Ier eurent raison des Germains et des Gaulois de MAXIME. L'usurpateur s'enfuit du champ de bataille, voulut se réfugier dans la place forte d'Aquilée, mais fut livré à l'empereur d'Orient qui le fit exécuter en Août 388.

 

FLAVIUS VICTOR dit VICTOR (né en ?, mort en 388). Empereur romain en 384. Après la mort de son père, MAXIME, en aôut 388, son fils VICTOR qui était associé au trône, parvint à se maintenir en Gaule. Ses généraux NANNIUS et QUINTINUS repoussèrent une invasion de Francs au niveau de la Forêt Charbonnière (à l'ouest de la Belgique). Cependant THEODOSE Ier avait bien décidé d'en finir avec le père et le fils, aussi THEODOSE Ier envoya en Gaule le général Franc ARBOGAST, accompagné de nombreux contingents romano-barbares. VICTOR ne put résister à cette invasion et fut tué durant les combats, quelques mois seulement après son père (fin 388).

 

FLAVIUS EUGENIUS dit EUGENE (né en ?, mort en 394). Empereur romain en 392. Le général Franc ARBOGAST ne pouvait prétendre lui-même à la couronne impériale et il choisit donc de régner au travers d'EUGENE, un ancien et fort respectable professeur de rhétorique devenu maître des Offices. En 394, THEODOSE Ier et ses troupes combattent celles d'EUGENE aux environs d'Aquilée, sur les rives du Frigidus, et l'affrontement fut très violent. Mais EUGENE fut fait prisonnier et il eut la tête tranchée. ARBOGAST vaincu préféra se suicider le 6 septembre 394.

 

FLAVIUS ARCADIUS dit ARCADIUS (né en 377, mort en 408). Empereur romain d’Orient en 395. Il est le fils aîné de THEODOSE Ier. ARCADIUS a été proclamé Auguste par son père, le 19 janvier 383. Après la mort de THEODOSE Ier, ARCADIUS reçoit l'Orient en héritage. L'Empereur, faible, laissa gouverner RUFIN le Préfet du Prétoire et EUTROPE, un eunuque du palais. L'impératrice EUDOXIE eut une influence considérable sur l'Empereur. Le pouvoir militaire était entre les mains de GAINAS, un Goth. En 402, ARCADIUS associa au pouvoir son fils, THEODOSE II, né l'année précédente. Une brouille s'ensuivit avec HONORIUS. ARCADIUS mourut en 408, âgé de 30 ans.

 

FLAVIUS AUGUSTUS HONORIUS dit HONORIUS (né en 384, mort en 423). Empereur romain d’Occident en 395. Il est le 2eme fils de THEODOSE Ier et il devint Empereur d'Occident à la mort de son père, tandis que son frère aîné, ARCADIUS, était couronné Empereur d'Orient. Âgé de onze ans lorsqu'il accéda au trône, il régna d'abord sous le gouvernement d'un régent, le Vandale STILICON, qui tenta de résister aux Barbares. HONORIUS lassé de son tuteur le fit assassiner en 408. Sous le règne d'HONORIUS l'Italie fut ravagée par le Wisigoth ALARIC qui, en 410, prit et pilla Rome. La Gaule et l'Espagne furent envahies et dévastées par les Vandales, les Wisigoths et les Burgondes. Pour se concilier les Wisigoths, HONORIUS donna sa sœur, GALLA PLACIDIA, en mariage au roi ATHAULF (successeur d'ALARIC) en 414 et dut lui abandonner l'Aquitaine. HONORIUS se brouilla avec son frère ARCADIUS. HONORIUS dut faire face à l'usurpation d'un soldat gaulois, CONSTANTIN III, avec lequel il finit par se réconcilier. C'est sous le règne d'HONORIUS que Ravenne devint la capitale de l'Empire en 402. HONORIUS meurt à Ravenne en 423.

 

FLAVIUS THEODOSIUS dit THEODOSE II (né en 401, mort en 450). Empereur romain d'Orient en 408. Petit-fils de THEODOSE Ier, il succéda à son père ARCADIUS, d'abord sous la régence du préfet du prétoire ANTHEMIUS, puis sous la tutelle de sa sœur PULCHERIE. Par la suite, sa femme EUDOXIE exerça une grande influence sur lui. Ses armées combattirent avec succès contre les Perses en 421 et en 441, mais ne purent arrêter la pression des Huns sur les Balkans. Il dut payer un fort tribut à ATTILA. Il fit rédiger en 438 le code Théodosien, qui contenait toutes les Constitutions impériales promulguées depuis 312.

 

FLAVIUS CLAUDIUS CONSTANTINUS dit CONSTANTIN III (né en ?, mort en 411). Empereur romain d'Occident en 407. Ce soldat gaulois se fait proclamer Empereur par ses troupes en 407. En 407 et 408, le régent STILICON laissa CONSTANTIN III guerroyer avec succès en Gaule contre les Barbares. Mais en 411, HONORIUS décida d'éliminer CONSTANTIN III et envoya CONSTANCE III avec des troupes afin de le réduire au silence. Ce qui fut fait puisque CONSTANTIN III fut tué lors des combats à Arles.

 

FLAVIUS CONSTANTIUS dit CONSTANCE III (né en ?, mort en ?). Empereur romain d'Occident en 421. Général d'HONORIUS, il battit CONSTANTIN III à Arles en 411 et conduisit les Wisigoths d'Italie en Gaule. Il épousa la sœur d'HONORIUS, GALLA PLACIDIA en 417, et partagea l'Empire avec HONORIUS.

 

FLAVIUS PLACIDUS VALENTINIANUS dit VALENTINIEN III (né en ?, mort en 455). Empereur romain d'Occident en 425. Il est le fils de CONSTANCE III et de GALLA PLACIDIA. Malgré la victoire du général AETIUS sur ATTILA en 451, VALENTINIEN III ne put empêcher la dislocation de l'Empire.VALENTINIEN III fera assassiner par jalousie le général AETIUS. VALENTINIEN III sera tué par les partisans du sénateur PETRONE MAXIME en 455.

 

PETRONIUS ANICIUS MAXIMUS dit PETRONE MAXIME (né en ?, mort en 455). Empereur romain d'Occident en 455. Sénateur très en vue de l'Empire, il se révolte contre VALENTINIEN III qui a violé sa femme, le fait assassiner et se fait proclamer Empereur par ses partisans. PETRONE MAXIME sera massacré par la foule, le 2 juin 455, lorsqu'il tenta de s'échapper de Rome envahie par les Vandales de GENSERIC .

 

EPARCHIUS AVITUS dit AVITUS (né en ?, mort en 456). Empereur romain d'Occident en 455. PETRONE MAXIME avait chargé AVITUS, un noble auvergnat, d'assurer la défense des Gaules. AVITUS, qui avait déjà fait ses preuves sous les ordres d'AETIUS, le vainqueur des Huns, mena a bien sa mission et réussit à minimiser les pillages des Barbares. Après la mort de PETRONE MAXIME, AVITUS voulut s'emparer du trône impérial. Il fit alliance avec les Wisigoths de THEODORIC II, et, grâce à leur appui, il parvint à imposer son autorité au Sénat et au peuple de Rome. Mais RICIMER, un général Suève, petit-fils du roi des Wisigoths WALLIA, commandant les troupes romaines stationnées en Italie, décida de réagir. RICIMER attendit que les Barbares de THEODORIC II eurent quitté la Péninsule Italienne pour disputer l'Espagne aux Suèves, et RICIMER détrôna AVITUS le 16 octobre 456. RICIMER décida d'exiler AVITUS mais les Sénateurs romains réclamèrent son exécution. AVITUS tenta de s'échapper de Rome mais il fut rattrapé et assassiné.

 

FLAVIUS JULIUS VALERIUS MAJORIANUS dit MAJORIEN (né en ?, mort en 461). Empereur romain d'Occident en 457. MAJORIEN était un ancien officier du général AETIUS et un ami de RICIMER, le général Suève qui gouvernait l'Italie à cette époque. Après la mort d'AVITUS, ce fut RICIMER qui fit proclamer MAJORIEN Empereur. MAJORIEN tenta de libérer Rome de l'emprise des Barbares, mais il fut lui-même toujours sous la tutelle de son ami RICIMER, à qui il devait son trône. MAJORIEN repoussa les Wisigoths de THEODORIC II en opposant à ces Barbares d'autres troupes de Barbares. Après cette victoire contre les Wisigoths qui étaient les maîtres du Sud de la Gaule et de l'Espagne, MAJORIEN entreprit de construire une gigantesque flotte pour reconquérir l'Afrique du Nord occupée depuis 25 ans par les Vandales du roi GENSERIC. Mais la flotte impériale, rassemblée à Carthagène en Espagne, fut anéantie par les forces navales ennemies. RICIMER prit cette défaite comme prétexte, fit abdiquer MAJORIEN puis le fit empoisonner en août 461.

 

LIBIUS SEVERUS dit SEVERE (né en ?, mort en 465). Empereur romain d'Occident en 461. Après la mort de MAJORIEN, RICIMER choisit un nouvel Empereur et fit proclamer SEVERE à Ravenne par les légions d'Illyrie. A cette époque, l'Empire romain d'Occident se limitait à l'Italie péninsulaire. Le sud de la Gaule et l'Espagne étaient aux mains de THEODORIC II et de ses Wisigoths. Au Nord de la Loire, le préfet AEGIDIUS s'était allié aux Francs et avait fait sécession. En Dalmatie, MARCELLINUS avait constitué une principauté indépendante, et avait construit une flotte qui écumait l'Adriatique. En Afrique du Nord, le roi GENSERIC avait constitué un royaume Vandale. Ses galères se livraient aux pillages sur les côtes d'Espagne, d'Italie, de Grèce, d'Asie mineure et d'Égypte. Pour éliminer ces pirates Barbares, il était indispensable que toutes les forces romaines d'Occident et d'Orient s'unissent. RICIMER entama donc des négociations avec l'Empereur d'Orient LEON Ier qui ne voulait pas d'un Empereur d'Occident dévoué à RICIMER. L'Empereur SEVERE fut empoisonné en septembre 465 et ne fut pas remplacé. RICIMER signa le traité d'alliance avec Byzance en 467 et c'est alors que LEON Ier désigna ANTHEMIUS pour monter sur le trône romain.

 

PROCOPIUS ANTHEMIUS dit ANTHEMIUS (né en ?, mort en 472). Empereur romain d'Occident en 467. En avril 467, l'Empereur d'Orient LEON Ier désigna ANTHEMIUS comme Empereur d'Occident. ANTHEMIUS était le gendre de l'Empereur d'Orient MARCIEN, destitué par LEON Ier. ANTHEMIUS scella son alliance avec RICIMER en lui donnant la main de sa fille, puis ANTHEMIUS et RICIMER se préparèrent à attaquer les Vandales d'Afrique. Aux vues de ces préparatifs, MARCELLINUS, qui disposait d'une flotte redoutable capable de rivaliser avec les galères du roi Vandale GENSERIC, se rallia à ANTHEMIUS. L'armée d'Orient attaqua Carthage par voie de terre tandis que les forces navales d'ANTHEMIUS et de MARCELLINUS attaquaient la capitale Vandale par la mer. Mais GENSERIC contre-attaqua, anéantit la flotte ennemie et contraignit l'armée de terre d'Orient à la retraite en 468. Les années suivantes ANTHEMIUS retranché en Italie, perdit ses dernières possessions en Gaule et en Espagne. Les Wisigoths du roi EURIC s'emparèrent de toutes les provinces au Sud de Loire tandis que les Gallo-romains du préfet AEGIDIUS tentaient de protéger le Nord des pillages des Francs de CHILDERIC. Mais en Italie, RICIMER avait décidé de reprendre le pouvoir et de mettre en place un nouvel Empereur, le sénateur OLYBRIUS. RICIMER abandonna Rome à l'Empereur et se retira, menaçant, à Milan. Pour éviter une nouvelle guerre civile, SAINT EPIPHANE, l'évêque de Pavie, tenta de réconcilier les adversaires. Mais RICIMER fonça sur Rome avec une imposante armée composée de Burgondes et de Suèves. Rome fut assiégée, prise, pillée et ANTHEMIUS fut tué sur son trône le 11 juillet 472.

 

ANICIUS OLYBRIUS dit OLYBRIUS (né en ?, mort en 472). Empereur romain d'Occident en 472. OLYBRIUS était l'époux de PLACIDIA, la plus jeune fille de VALENTINIEN III. Il était soutenu ouvertement par GENSERIC, le roi des vandales, et par l'Empereur d'Orient Léon Ier. En aôut 472, après le siège de Rome, RICIMER mourait de maladie. Peu de temps après, le 23 octobre 472, ce fut OLYBRIUS qui mourut de mort naturelle.

 

FLAVIUS GLYCERIUS dit GLYCERIUS (né en ?, mort en 480). Empereur romain d'Occident en 473. Après la mort de RICIMER et d'OLYBRIUS, le roi des Burgondes, GONDEBAUD, qui avait du pouvoir en Italie, fit proclamer Empereur un de ses soldats, GLYCERIUS. Cependant, l'Empereur d'Orient LEON Ier voulut rétablir la situation à Rome, et désigna NEPOS, fils de MARCELLINUS et neveu par alliance de l'Impératrice VORINE, comme Empereur d'Occident. Entre-temps, GONDEBAUD avait été contraint de quitter l'Italie, abandonnant l'Empereur GLYCERIUS. Soutenu par Byzance, NEPOS s'installa à Rome. GLYCERIUS décida de se soumettre, et en compensation, il reçut l'évêché de Salone. GLYCERIUS mourut en 480.

 

FLAVIUS JULIUS NEPOS dit NEPOS (né en ?, mort en 480). Empereur romain d'Occident en 474. C'est sur les conseils de son épouse, l'Impératrice VORINE, que l'Empereur d'Orient Léon Ier choisit NEPOS comme Empereur d'Occident. NEPOS était le fils de MARCELLINUS, qui avait trouvé la mort lors de l'expédition d'ANTHEMIUS contre le royaume Vandale d'Afrique du Nord. NEPOS était aussi le mari d'une nièce de l'Impératrice. En 1 an de règne, NEPOS reconnut la possession de l'Auvergne à EURIC, le roi des Wisigoths et entra en conflit avec les troupes Barbares qui défendaient l'Italie. Sous la conduite du général ORESTE, ancien secrétaire du roi des Huns ATTILA, les Barbares mirent le siège devant Ravenne, où NEPOS s'était retranché. NEPOS prit peur et s'enfuit par la mer, rejoignant sa principauté dalmate où il exerça son autorité et mourut en 480.

 

FLAVIUS ROMULUS AUGUSTUS dit ROMULUS AUGUSTULE (né en ?, mort en ?). Empereur romain d'Occident en 475. ROMULUS AUGUSTULE est le dernier des empereurs romains d'Occident. Son père, le général ORESTE, ancien secrétaire du roi des Huns ATTILA, le nomma Auguste après avoir détrôné NEPOS. Mais ce fut ORESTE qui gouverna de 475 à 476. ORESTE fut tué au siège de Pavie en 476, par les troupes d'ODOACRE, le roi des Hérules, qui réclamait le royaume d'Italie. ROMULUS AUGUSTULE fut déposé par ODOACRE en 476, et fut exilé en Campanie. L'origine Barbare d'ODOACRE lui interdisait de prétendre à la succession de ROMULUS AUGUSTULE. Aussi, après l'abdication de ROMULUS AUGUSTULE, le chef Barbare ordonna au Sénat romain d'expliquer à ZENON, l'Empereur d'Orient, qu'il n'y aurait plus de succession Impériale en Occident. ZENON accepta et reconnut à ODOACRE le titre de roi d'Italie en 479.

 

 

 

 

Retour au Sommaire

Retour à la page d'entrée du site